Vresse-Sur-Semois

Blason

 

Les armoiries communales ne remontent qu’à quelques années, même si elles intègrent des éléments de blasons qui, eux, sont vieux de plusieurs siècles. En effet, c’est une vingtaine d’années après la fusion de 1977 que les communes ont été invitées à se doter d’armoiries lorsqu’elles n ‘en possédaient pas. Tel était le cas de Vresse-sur-Semois.


Que représente ce blason, dont la lecture peut paraître compliquée ? A y bien regarder, trois motifs apparaissent : d’abord, un lion rouge et couronné, ensuite, quatre masses vertes, enfin des bandes diagonales blanches et rouges.

En réalité, les deux motifs vont ensemble : il s’agit des armoiries des princes (allemands) de Löwenstein, lesquels, avant la révolution, étaient les seigneurs de Vresse. Il faut savoir que les quatre masses vertes sont des rochers, et qu’ainsi associé à ces rochers, le lion évoque clairement le nom de ces seigneurs. En effet, en langue allemande, « Löwensteine » signifie « les pierres du lion ».

Quant aux bandes diagonales, elles rappellent les entités politiques qui, jadis, se partageaient le territoire de l’actuelle commune de Vresse-sur-Semois. D’une part – et c’était la plus grande part – il y avait la prévôté d’Orchimont, dont le blason était constitué de bandes blanches sur fond noir ; d’autre part, il y avait le duché de Bouillon – dont dépendait notamment Sugny – dont les armoiries étaient faites de bandes blanches et rouges disposées horizontalement. Lorsque vous vous rendez à Bouillon, vous ne pouvez manquer les drapeaux ou les oriflammes arborant fièrement ces couleurs rouge et blanche.

Bref, les bandes diagonales blanches et rouges constituent une sorte de compromis entre les bandes diagonales blanches sur fond noir de la prévôté d’Orchimont, et les bandes horizontales rouges et blanches du duché de Bouillon. C’est une belle illustration de la synthèse géographique et historique opérée depuis la fusion sur le territoire de notre commune : entre le nord et le sud de la Semois, entre la vallée et les plateaux, entre le pays d’Orchimont et le pays de Bouillon, entre l’Enclave et les villages qui faisaient déjà partie de la province de Namur.

Ce blason symbolise l’unité de Vresse-sur-Semois, dans le respect de ses composantes et la fidélité à leurs origines.

 

Vresse-Sur-Semois se constitue de 12 communes:

Vresse

Alle

Bagimont

Bohan

Chairière

Laforêt

Membre

Mouzaive

Naifraiture

Orchimont

Pussemange

Sugny

 
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site