La flore

La Glycine

 

La glycine est une grimpante luxuriante, qui peut être abandonnée à elle même : elle croîtra et grimpera sur son support quoi qu'il advienne. Mais le résultat risque d'être rapidement un fouilli incontrôlé, et il serait dommage de ne pas chercher à provoquer son abondante floraison.

Beaucoup de glycines épanouissent leurs fleurs avant l’apparition du feuillage, en général d'avril à juin, selon les variétés et l'exposition.

La glycine a souvent la réputation d'être une plante difficile. En réalité, elle ne nécessite aucun entretien sinon plusieurs tailles en saison. Armés d'une bonne paire de cisailles et de la volonté de contrôler votre glycine, vous n'aurez aucun mal à obtenir ce que vous voulez. Les fleurs apparaissant sur les tiges de un an, il est très important de procéder à ces opérations de taille systématique. Coupez les nouvelles pousses afin de favoriser la multiplication des boutons floraux (jusqu’à trois fois dans l’année si nécessaire). En hiver, taillez les pousses latérales en ne laissant que deux yeux, comptés à partir du point de départ de la tige à tailler (on laisse environ 6 à 10 cm). Pendant la végétation, on réduit à 20 cm de longueur l’ensemble des tiges volubiles qui ne jouent pas un rôle indispensable dans la structure de la plante.

Une première intervention s'opère courant mars-début avril, selon les années. Elle consiste dans un premier temps à couper les pousses dites secondaires nées l'année passée. Vous les repèrerez sans difficulté à leur couleur verte. Laissez 4 à 5 départs de feuilles (en comptant les bourgeons), et taillez proprement au sécateur. Les fleurs apparaissant sur les tiges d'un an, cette taille stimulera la floraison.

Comme la glycine fait preuve d'une grande vigueur, il n'est pas rare que des branches s'allongent exagérement. Il ne faut pas hésiter alors à les rabattre d'un bon tiers, même si leur diamètre semble important. Cela provoquera leur ramification, et optimisera les chances de mise à fleurs.

Laissez alors quelques semaines à la glycine, qui produira rapidement ses premières pousses vertes. A l'approche de l'été, n'hésitez-pas à couper à ras celles qui vous paraitraient mal dirigées (orientées vers le mur, piquant à gauche quand vous voulez une treille sur la droite, se gênant mutuellement...) : les branches ne manqueront pas, autant favoriser celles qui produisent une forme harmonieuse.

Plusieurs tailles sont possibles en pleine saison ! Vous pouvez couper régulièrement les nouvelles pousses afin de favoriser la multiplication des boutons floraux (jusqu’à trois fois dans l’année si nécessaire), et surtout réduire à 20 cm de longueur l’ensemble ces tiges volubiles qui se lancents dans le vide, atteignant en quelques semaines plus d'un mètre de long, et qui ne jouent pas un rôle indispensable dans la structure de la plante.

Enfin, sur les sujet âgés (plus de 10 ans), il est opportun d'envisager un rajeunissement progressif, en coupant au fil des années au ras du sol l'un ou l'autre des troncs généralement multiples. Là non plus n'hésitez-pas : même si ce n'est pas l'approche recommandée, une glycine est capable de redémarrer du pied après avoir été intégralement rasée ! Ce rafraichissement apportera de la vigueur à la plante, et vous permettra de ramener sa floraison vers la base, alors qu'elle a fatalement tendance à s'écarter vers les cimes au fil des ans.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site